Catégorie: Articles

PARTAGER:

Sports urbains. Les jeunes se sentent oubliés

Or, les sports urbains ne se pratiquent pas en club. «Il n’existepasde fédération spécifique(*). Le projet de la Ligue française des sports urbains est en phase de préfigurationdepuis 2009», explique l’un d’eux, Pierre-André. Pourtant, à Loudéac, ils sont plus d’une trentaine d’inconditionnels, âgés de 10 à 25 ans, sans compter les jeunes de passage, qui, avec leurs engins à roues, s’exercent à effectuer des frontsides, jumps, sliders, saltos et autres tricks.

Lire la suite
PARTAGER:

Yassine, un Yamakasi presque toulousain

Malgré les embûches, il crée avec une bande d’amis une équipe de parkour, la street jump, et initie les jeunes de Meknès à son sport. Une fois à Toulouse, Yassine El Haimour monte une « team », sous le même nom. « Entre les initiations pour les jeunes, les démonstrations et les spectacles, on ne chôme pas ». Et heureusement. À force d’efforts, il s’est vu proposer un contrat de travail par plusieurs organismes, dont le club l’Étoile gymnique de Colomiers. Grâce à cette promesse d’embauche, la perspective d’obtenir un visa longue durée s’offre à lui. « Cela fait un an qu’avec Fabrice Bach, président de l’association Talents sans frontière, on se bat pour que je puisse rester à Toulouse ».

Lire la suite
PARTAGER:

Avec les échasses à rebonds Toulouse prend de la hauteur

A Toulouse, elles ont fait leur première apparition en février 2008. Depuis, les jeunes n’ont de cesse de les pratiquer. Il y a trois ans, l’Apad, (association pour la promotion de l’art du déplacement) a vu le jour. « Cette structure rassemble tous les traceurs d’un bon niveau, note Fabrice Bach, président de la Fédération française des Sports Urbains.

Lire la suite
PARTAGER:

La fièvre du «Parkour» attrape Meknès

Cette rencontre a pour but, selon Fabrice Bach, président de la Fédération française des cultures urbaines, de promouvoir le Parkour très apprécié des jeunes au Maroc et d’initier un public néophyte à une pratique sportive devenue populaire auprès des jeunes. Plusieurs groupes pratiquant le Parkour ont participé à cette manifestation, avec la venue du collectif de Casablanca, de Marrakech, Fès et Agadir.

Lire la suite
PARTAGER:

A Toulouse, les ravers veulent être responsables

«Nous sommes choqués par l’incicent mortel survenu à Rouen. Le temps est venu de dire « Stop » aux négligences commises par des pseudos organisateurs inconscients, qui portent atteinte à l’image du mouvement techno. Nous devons apporter un soutien concret aux organisateurs qui respectent les règles élémentaires à l’organisation de toutes manifestations recevant du public » estime le Toulousain Fabrice Bach, président de la Fédération nationale des cultures urbaines (FNCU).

Lire la suite